⇒     Accueil » Biographie

Christine ›› accordéon

Patrick    ›› chant/clavier/guitare

Thomas  ›› batterie

Thierry   ›› guitare solo

Alain      ›› guitare basse

BIOGRAPHIE

 

Dans sa formation initiale en 2011, le Dirty Old Band réunit 4 musiciens aux influences antinomiques. Le guitariste, Pascal Blanche, vibre pour Hendrix, la joueuse de cajon, Judith Zebst, a un faible pour John Butler Trio, Christine Rossi, l’accordéoniste est d’humeur Miossec, et Patrick Rossi, le chanteur, se prend pour Joe Strummer.

Le 1er concert est donné le 17 juin de cette même année, à l’occasion de la fête de la musique à Geispolsheim. Quatre jours plus tard, c’est le baptême du feu avec un concert sur la grande scène d’Obernai. La Dirty aventure est lancée.

Aux confins de la folk, du rock, de la valse et du mange-disque, sans se prendre au sérieux, les « Dirtys » interprètent quelques compos et revisitent les Pogues, les Stones, Noir Désir et autres Pink Floyd.

En 2013, la formation s’étoffe avec l’arrivée de Lionel Breton (Alice, Bad Puppy Psycho,…) à la basse et contrebasse, apportant une assise rythmique au combo.

Les Dirtys se produisent alors régulièrement sur les scènes du Vin’Ill Café à Illkirch et du Pub O’Brady’s à Strasbourg, notamment avec Torquemada, groupe de street punk d’Illkirch, et jouent dans des festivals régionaux tels le Printemps des Bretelles, EuroCeltes, Agri’Coolture ou la Grange Rock.

Pascal quitte le groupe fin 2016 et est remplacé par Patrick Raes, puis par Thierry Schmitt (Abysse, Astragale, Cabaret Miroir à Neubois,…), l’actuel guitariste soliste du groupe. Judith partira en 2017 et sera remplacée par Thomas Dillmann (300 M/S, Les Flingeurs, Los Escros, Torquemada,…) et sa batterie, qui apporte une touche plus rock à la formation.

En 2017, c’est Jean-Louis Kircher, directeur du Printemps des Bretelles d’Illkirch, qui souffle au groupe l’idée de créer un spectacle autour d’Alain Bashung. Les 5 se produisent alors dans le « in » du festival le 24 mars 2018.

L’album « Dirty Old Band ose Bashung » (enregistrement public) sort en mars 2019 à l’occasion des 10 ans de la disparition du Dandy du rock.

Déjà presque 10 ans que « le dernier des géants » de la chanson française nous a quittés, laissant orphelins des générations de rockers.

D’Elsass blues à Résidents de la République, le Dirty Old Band ose Bashung dans une formation plus rock avec batterie, mais laissant toujours la part belle à l’accordéon, et rend hommage à celui qui a passé les premières années de sa vie en Alsace, à travers une sélection chronologique -et subjective- de 21 chansons balayant les classiques incontournables, mais aussi des titres moins connus de l’artiste.

Au printemps 2019, un nouveau bassiste rejoint le groupe : Alain Turcutti.

Près de 70 concerts à son actif, le groupe existe depuis 2011 et a joué dans les festivals de la région (Le Printemps des Bretelles, Euro Celtes, AgriCoolture,…) et les principaux lieux du spectacle vivant strasbourgeois (Pub O’Brady’s, Vin’Ill Café, Stade de la Meinau, l’Illiade…).

Il dispose de son propre matériel de scène (sono + lights).